Comment recharger des piles non rechargeables, dites piles jetables?

640px-Electric_batteries

Contrairement à ce que l’on pense, les piles réputées non rechargeables (alcalines), peuvent être rechargées. Cependant, ces conditions sont nécessaires pour que la pile soit rechargeable

Les conditions pour recharger des piles jetables

Si les conditions suivantes sont réunies, vous pourrez recharger jusqu’à 10 à 15 fois une pile.

Pile alcaline pas trop déchargé

1°) la pile doit être une pile alcaline et avoir une tension résiduelle minimale (au moins 1.2V par exemple) . Ceci signifie que la pile ne doit pas s’être déchargé totalement. Évitez les piles stockées en vrac, les très vieilles piles qui ont été oubliés depuis plusieurs mois dans un tiroir. Idéalement, stockez vos piles en parallèle. Cette mesure se prend avec un multimètre (fonction voltmètre).

Recharge en régime pulsé

2°)  la recharge doit se faire en régime pulsé, c’est-à-dire avec des intervalles à courant nul afin d’éviter l’échauffement de la pile sinon il y a un risque d’écoulement voir d’éclatement de la pile. En effet, les piles sont dites “non rechargeables” car le rechargement traditionnel chauffe la pile par l’effet Joule (ou effet calorifique).

Recharge avec arrêt automatique

3°) la recharge doit s’arrêter automatiquement afin d’éviter la détérioration de la pile. En effet, sans surveillance et en charge continue, la pile continue à se charger et donc à chauffer. La tension ne doit pas dépasser les 1.70V.

Comment savoir quelles piles dois je recharger?

Si vous êtes équipé (multimètre par exemple), vous pouvez mesurer vous même la tension résiduelle.
Sinon, il existe des outils très simples comme le testeur de piles, qui vous permettra de faire un tri rapide entre les piles potables et celles qui le sont plus.

Je l’utilise personnellement pour déterminer celles qui ont encore un potentiel de celle qui ne l’ont plus. De plus, cela me permet de mesurer le gain effectif du rechargement. Et donc de constater que la pile a été rechargée ou non.

Quels risques de recharger des piles non rechargeables?

Si les conditions ne sont pas respectées, les piles alors risquent donc de couler, de fondre ou d’exploser.

Le chargeur peut être endommagé. Bref à vos risques et périls!

Les solutions pour recharger des piles dites non rechargeables

Avec un chargeur traditionnel, mauvaise idée?

  • Totalement à vos risques et périls, vous pouvez essayer de charger avec un chargeur traditionnel de piles mais sachez qu’il faut surveiller la tension de la pile et son temps de charge. Nous vous le déconseillons.

Bricolez votre propre chargeur traditionnel, pour les plus bricoleurs

Recharge par impulsion?

  • Un site Hack-it indique que les chargeurs de piles par impulsion fonctionnent également pour les piles non jetables. Cela répond à la condition n°2 mais concernant la n°3, il n’y a aucune information à ce sujet.

Le chargeur de piles jetables tout en un!

  • Et enfin, il y a le chargeur Batboostor qui répond à la condition 2 et 3 (grâce à son circuit électronique label AES), charge à froid et par impulsion,  garantie et conçue pour recharger des piles alcalines dites jetables. Attention, il existe des contrefaçons de ce produit vendu sur les marketplaces avec aucune garantie et modèle obsolète.

Attention! la condition 1 est nécessaire pour l’ensemble des recharges: en gros avoir une pile “potable“.

Le contenu de cet article a t-il été utile?

Cliquez pour voter ici

Note (moyenne) / 5. Nombre de votes:

Soyez le premier à voter pour cet article

Comme vous avez trouvé cet article utile...

ce serait super sympa de partager ce contenu sur vos réseaux sociaux!

Nous sommes désolés que vous n'avez pas trouvé ce contenu utile

Aidez nous à améliorer cet article!

Dites nous comment nous pourrions améliorer cette page?

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. sammut rene dit :

    cela fait des annees que j utikise ces appareils et jamais aucun probleme et ,voire que ces appareils ne doivents pas etre mis dans les mains des ignards et iciots et bons a riens vive la france pour ces millions de pourris

    • moi ignards dit :

      moi ignare et souvent idiot et surtout bon à rien du tout
      cela fait des années que j’utilise le français et je m’aperçois que
      finalement je suis bon en français 🙂 du coup j’ai pu déchiffrer le mode
      d’emploi des chargeurs de batteries 🙂 je n’ai pas eu de problèmes non plus
      Les temps ne sont plus ce qu’ils étaient même les cons sauf “sammut rene ” arrivent à lire une notice d’emploi sans se croire un surhomme 😉

  2. william lombardi dit :

    je pense que c’est bien pour la planete de recharger les piles : il faudrais informer plus de gent .mecis WIL

  3. Gérard dit :

    Bonjour,
    J’ai essayé un tas de combines pour tenter de recharger les piles alcalines, je suis électronicien et j’ai passé plus de 40 ans chez un fabricant de batteries (dont 23 à mon compte).
    Ma conclusion est que la recharge d’une pile alcaline ne consiste pas vraiment à lui fournir du courant, mais surtout à inverser en partie la réaction chimique de décharge.
    J’ai acheté un chargeur type “Evol” et après avoir constaté qu’il augmentait bien l’autonomie d’une pile alcaline, j’ai mesuré le processus.
    L’examen de la tension aux bornes de la pile en cours de “régénération” révèle des impulsions e courant à une fréquence élevée, j’ai mesuré 108kHz.
    Ces impulsions fournissent alternativement 2 courants de charge différents, dont l’un est approximativement la moitié de l’autre.
    Les trains d’impulsion, d’une durée variable, environ 2 secondes au début, sont entrecoupés de pauses d’environ 1 seconde.
    J’ai commencé par décharger une pile AA neuve de marque RS sur une résistance de façon à obtenir un courant de 300mA avec limite basse à 0,9V , elle a délivré 1423mAh, ce qui correspond aux spécifications avec cette densité de courant.
    Je l’ai laissé remonter en tension et je l’ai remise en charge dans l’Evol.
    Elle a été acceptée sans problème et a été “rechargé” en 6H environ.
    Je l’ai ensuite remise en décharge dans les mêmes conditions et elle a fourni encore 0,7 Ah avant d’atteindre 0,9V.
    On peut en conclure que la pile a fourni 150% de sa capacité “commerciale” et que le chargeur Evol fonctionne.
    Je viens de relancer un second cycle de décharge après recharge avec le chargeur Evol, en courant constant à 100mA cette fois.
    Je n’ai aucun intérêt dans cette affaire, le recyclage des piles a toujours été un challenge pour moi, d’abord pour des raisons écologiques, mais aussi par économie.
    J’ai simplement trouvé un chargeur qui semble marcher, pour une fois et je voudrais partager mes expériences.
    cdt,
    Gérard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *